Main menu

L’orage revele un tresor familial dans le Bas-Rhin

Après l’orage… l’apéritif. Samedi 30 juin 2012, les violentes intempéries survenues dans le Bas-Rhin ont permis aux descendants de Lucien Ottenwaelder, à Châtenois, de retrouver un véritable trésor, comme le raconte le quotidien régional Dernières nouvelles d’Alsace (DNA). Samedi soir, la foudre et les bourrasques de vent ont renversé plusieurs arbres. En allant constater les dégâts, les descendants de ce grand patron de scierie ont eu une surprise. Dans les racines, une dizaine de bouteilles de vins et de champagnes enfouies là depuis près de 65 ans par l’ancêtre, qui refusait de voir les Allemands trinquer au Führer avec ses crus lors de la réquisition de son domaine, entre novembre 1944 et février 1945. « Nous avons toujours su que notre

Bordeaux : cinq lingots d’or etaient dissimules dans la cave

Détecter les squats, source d’insalubrité, repérer des personnes fragiles ou isolées, identifier les habitations vétustes et dangereuses, c’est le lot quotidien de la police municipale bordelaise. Il y a quinze jours donc, un immeuble du quartier Saint-Michel, déjà suspecté d’occupation illégale, reçoit la visite du service d’hygiène de la mairie, escorté des policiers, du propriétaire des lieux et de sa mandataire judiciaire. « Des traces de passage avaient été décelées », explique Arnaud Caset, directeur de la police municipale et de la tranquillité publique. « Nous avons décidé d’effectuer une visite de vérification ». Ce vendredi donc, rebelote. « Nous avons trouvé des cartons, des vêtements, des restes de nourriture qui montraient une présence récente », poursuit le fonctionnaire qui

Des lingots caches dans un obus a Cannes

L’engin explosif, découvert la semaine dernière sur le chantier d’une maison en rénovation à La Bocca, recelait cinq lingots d’or et de nombreux bijoux. La police a aussi trouvé des armes. Le vieil obus était un « coffre au trésor ». Une véritable mine d’or. Découvert sur le chantier d’une maison en rénovation, jeudi 16 février à Cannes-La Bocca, l’engin avait déjà provoqué la stupéfaction. Le quartier (avenue de Monte-Carlo) avait été bouclé par un périmètre de sécurité, avec intervention de toutes les polices et des pompiers. Mais on n’était pas au bout de nos surprises. Loin de là. Boum ! En quelque sorte, les démineurs ont fait « sauter la banque ». Car l’obus, était plein comme un œuf

Aube : decouverte d’un tresor

Un trésor de pièces d’or estimé à 700.000 euros a été mis au jour par des ouvriers la semaine passée dans une maison de champagne du groupe Lanson, dans le cru des Riceys (Aube), dans le sud de la Champagne-Ardenne, annonce aujourd’hui le groupe dans un communiqué. Des ouvriers de la maison Alexandre Bonnet, en plein travaux de rénovation, ont eu jeudi la surprise de voir des petits sacs tomber du plafond. Cachés entre les solives, des pièces de charpente horizontales dont les extrémités sont encastrées dans les murs, ces sacs contenaient chacun 50 pièces d’or de 20 dollars. Au total, 497 pièces ont été trouvées, soit 17 kilos d’or, pour une valeur de plus de 700.000 euros, selon le

Insolite. Ils decouvrent un tresor dans leur jardin

Il n’y pas que des trésors métalliques à découvrir par hasard. Stéphane Kothé et son épouse Anne sont récemment devenus les heureux propriétaires de l’hôtel de Lesseps dit « hôtel de la Division », situé à l’entrée du faubourg du Moustier. Quelques scènes du film Le vieux fusil furent tournées en 1975, dans cet hôtel particulier du XVIIIe siècle, surplombant le Tescou par un beau jardin étagé. C’est en voulant creuser un trou pour planter un arbre, que Stéphane Kothé est tombé sur une pierre et qu’il a découvert un vrai trésor. Une pierre qui cachait un puits oublié depuis longtemps sous la végétation et enseveli sous les gravats. Cette découverte a éveillé l’archéologue qui sommeillait en lui et surtout

Facebook