Main menu

Merignac : 165 000 euros sous la beche

En creusant le jardin de sa nouvelle maison, un homme tombe sur un magot enfoui. Sa découverte relance l’enquête sur un meurtre non élucidé qui remonte à septembre 2006. C’est le genre de situation dans laquelle vous vous pincez au moins trois fois pour être certain de ne pas rêver éveillé. Le coup de bêche qui vaut de l’or : vous creusez tranquillement dans le jardin de la maison que vous venez d’acheter pour planter un arbuste et vous tombez sur un sac pleins de grosses coupures ! Environ 165.000 euros, après avoir recompté plusieurs fois sous le coup de l’émotion. C’est ce qui est arrivé début janvier au nouveau propriétaire d’une maison de Mérignac (Gironde). Malheureusement pour lui, l’extraordinaire

Un chomeur anglais decouvre un tresor

GRANDE-BRETAGNE – Le chanceux a exhumé des richesses enfouies… C’est le plus important trésor archéologique anglo-saxon jamais mis au jour. Et c’est un chômeur qui l’a découvert. En juillet, Terry Herbert, 55 ans, promenait son détecteur de métaux dans un champ quand il est tombé sur plus de 1.500 objets datant du VIIe siècle et contenant plusieurs kilogrammes d’or et d’argent. L’homme, qui avait acheté son premier détecteur il y a dix-huit ans, a été reconnu hier comme «l’inventeur du trésor du Staffordshire» (centre de l’Angleterre) par les autorités britanniques. L’importance de sa découverte est comparée à celle du tombeau du pharaon Toutankhamon. Moitié-moitié Bonne nouvelle pour ce chômeur, sa découverte devrait être répartie à parité entre lui et le

Un tresor exceptionnel retrouve dans un jardin

Un couple venant de s’installer à Saint-Germain-lès-Arpajon a découvert au fond de son jardin 30.000 à 40.000 pièces en cuivre dans deux jarres en céramique. Il percevra la totalité de la valeur du trésor, estimé à quelques dizaines de milliers d’euros. Un couple installé à Saint-Germain -lès-Arpajon (Essonne) a découvert au début du mois, à l’occasion de travaux de terrassement, un trésor gallo-romain exceptionnel datant du IIIème siècle après J.C. au fond de son jardin, a-t-on appris vendredi 28 novembre auprès de la Direction régionale des affaires culturelles. Le trésor rassemblant 30.000 à 40.000 pièces en cuivre est l’un des plus gros retrouvés à ce jour en France. Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi à Evry, le conservateur

Ce tresor etait dans une souche d’arbre

Un père et son fils ont découvert 183 pièces de monnaie très anciennes dans une souche d’arbre. Le trésor sera mis en vente vendredi à Drouot. FERMEZ les yeux et laissez courir votre imagination. Vous nettoyez le bois qui se trouve au fond de votre terrain, vous vous échinez sur une vieille souche, sur des racines. La bêche ramène quelques pierres meulières, quelques morceaux de ferraille… et des pièces de monnaie. Des pièces qui, visiblement, attendent là depuis des siècles de retrouver la lumière. Cette aventure est survenue en février dernier à un quadragénaire de Luzancy et à son fils de 18 ans. C’est l’adolescent qui est tombé sur le magot que tous les spécialistes de la numismatique nomment déjà

Facebook