Main menu

Val-de-Marne : les lingots d’or etaient caches dans la maison squattee

Le trésor a été découvert dans le conduit d’aération de la cuisine d’une maison de Champigny-sur-Marne après l’évacuation de squatteurs.

En lisant ces lignes, certains vont certainement avaler leur café de travers. S’ils avaient su que pendant tout ce temps, un trésor était caché si près. Bien au chaud dans des boîtes à bonbon en fer. Insoupçonné au fond du conduit d’aération de la cuisine. Les squatteurs qui ont occupé cette maison de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) ne s’en remettront pas de n’avoir pas su renifler le filon. Durant quatre ans, ils sont passés à côté d’un magot inespéré : quinze lingots d’or, 385 pièces de 20 dollars or et 86 pièces de 20 francs français or découverts une fois le squat évacué par la police en octobre dernier.

«Les économies d’une vie» de collectionneur qui seront mises aux enchères ce jeudi après-midi par Me Christophe Lucien à l’hôtel des ventes de Nogent.

Le propriétaire était décédé en 2013 Monsieur L. habitait une maison de Champigny, dont on ne pourra connaître l’adresse, secret professionnel oblige pour le commissaire-priseur, lorsqu’il décède en 2013. Le défunt ne laisse aucune descendance ni de conjoint. C’est alors qu’un cousin se manifeste auprès du notaire qui charge une étude généalogique de retrouver d’autres héritiers.

Chose faite, quatre ans plus tard. Huit ayants droit sont finalement retrouvés. Entre-temps, la maison restée inoccupée, est investie par des squatteurs qui ne seront délogés qu’en octobre dernier par la police. C’est là que la chasse au trésor peut commencer.

L’un des cousins qui avait connu le défunt des années auparavant se souvient alors que ce dernier investissait dans les métaux précieux. Certainement, quelques pièces d’or pouvaient donc se trouver là, bien cachées !

Les héritiers se mettent alors à fouiller partout. Du garage au grenier, ils ouvrent meubles, malles, caisses à outils, démontent les trappes et finissent par explorer une bouche d’aération dans la cuisine. Du bout des doigts, juchés sur un escabeau, ils découvrent alors le trésor de leur cousin ! Le magot était conservé dans des boîtes en fer de pastilles mentholées et autres bonbons.

Saisi par le notaire de la famille, c’est Me Christophe Lucien qui est chargé d’estimer le butin. Près de 900 000 euros qui sont passés sous le nez des squatteurs. Et pour le plus grand bonheur des héritiers qui se partageront la somme récoltée lors de la vente.

En attendant, les lingots certifiés et les pièces de monnaie sont précieusement conservés dans la salle forte d’une banque. Ils seront mis aux enchères « sur désignation » pour ne pas risquer le braquage. Comme dans une fable qui se termine bien, l’on pourra faire de la formule de Me Lucien un adage : « C’est dans les endroits les plus inattendus que l’on a les plus belles surprises ! »

Source : http://www.leparisien.fr/nogent-sur-marne-94130/champigny-les-lingots-d-or-etaient-caches-dans-la-maison-squattee-06-12-2017-7437243.php

Comments are closed.

FacebookGoogle+