Main menu

Dans l’Eure, il herite d’une maison et decouvre 3,5 millions d’euros en or

Évreux Un habitant d’Évreux (Eure) a découvert, par hasard, 100 kilos d’or, cachés dans une maison dont il venait d’hériter. Un trésor d’une valeur de 3,5 millions d’euros. Récit. « Le trésor ne pouvait être découvert qu’à l’occasion d’un déménagement », relate le commissaire-priseur qui a vendu pour 3,5 millions d’euros d’or, découverts par un héritier dans la maison d’un parent décédé. Le trésor, 100 kg d’or, était soigneusement dissimulé dans la demeure, « cossue mais sans excès », relate La Dépêche d’Évreux, dans son édition du vendredi 18 novembre 2016. En vidant la maison d’un parent décédé, un habitant d’Évreux (Eure) a fait une surprenante découverte : 100 kilos d’or étaient stockés, cachés, dans le logement. Lingots et barres

Le tresor vendu de Pont-a-Marcq : une histoire qui vaut son pesant d’or !

La ville de Pont-à-Marcq cachait depuis 1987 un « trésor » dans son coffre-fort. Soixante-quatre pièces exactement, des Napoléons, des Louis d’or, des francs suisses, des dollars etc., trouvé de façon rocambolesque lors de travaux au pied de la mairie… Tout a été vendu aux enchères. Pont-à-Marcq ne roulera pas sur l’or grâce à la vente de ses pièces. Mais l’histoire vaut tout de même son… pesant d’or. La petite commune dormait en effet, sur un petit magot sans le savoir. Jusqu’à un coup de pelleteuse de l’entreprise Malaquin, quelques jours avant Noël 1987. La société était chargée de démolir les anciens ateliers des établissements Maniglier, une habitation rachetée par la ville six ans auparavant et victime d’un incendie en

Un alpiniste decouvre un incroyable tresor dans une crevasse

Les trésors se cachent partout et même au fond d’une crevasse en Suisse. Et c’est un alpiniste qui a découvert ces 1000 pièces d’argent datant du 17ème et 18ème siècle. Mais alors pourquoi se trouvaient-elles dans une crevasse ? Entre 800 et 1000 pièces d’argent, de l’empire romain, de l’empire l’Autriche, du royaume la Saxe, de la Prusse, et même de la ville impériale de Nuremberg. Un beau butin retrouvé par hasard au fond d’une crevasse en Suisse par un alpiniste, selon le quotidien Der Spiegel. Le trésor viendrait de l’époque de Frédéric-Auguste le Juste qui a vécu entre 1750 et 1827. La pièce la plus ancienne daterait de 1693 et la plus récente de 1817. C’est donc l’un des

Morlaix : Un tresor decouvert dans le plafond d’une cave

C’est une découverte peu banale qu’ont faite des ouvriers, sur un chantier en cours dans une maison récemment rachetée, au coeur d’un ancien quartier de Morlaix. Alors que le plombier travaillait au sous-sol, il est tombé sur un lot de pièces anciennes, cachées dans le faux plafond de la cave. Les faits remontent au 9 mars dernier. Le montant du trésor, qui comporte des pièces d’or (Napoléons et des Souverains), avoisinerait les 250.000 €. Le propriétaire, qui souhaite rester discret sur cette « fabuleuse découverte », parle, lui, d’une somme « moins importante ». Le trésor est, pour l’instant, au chaud dans un coffre, en attendant que le partage soit effectué. Un avocat morlaisien a, en effet, été mandaté par

Facebook